Chauffage
chauffage au sol

Chauffage au sol : Comment faire le choix ?

Afin d’apporter plus de confort au sein de votre habitation et d’économiser en espace, l’installation chauffage peut être entrepris au niveau du sol. En effet, cette option représente un grand nombre d’avantages. Existant sous forme de chauffage au sol hydraulique et électrique, vous devez analyser vos attentes et connaître les spécificités pour faire le choix entre les deux. Tout de suite les détails.

Fonctionnement du chauffage au sol

Le chauffage au sol constitue l’un des fruits de l’évolution du monde du chauffage. Comme la chaleur traverse directement le sol, cela se répand équitablement dans toute l’habitation et offre la possibilité d’assurer le chauffage de toutes les pièces.

Les planchers chauffants électriques se ressemblent aux planchers chauffants fonctionnant à l’eau. Afin de marcher, il nécessite l’installation de tubes en PER. Ces derniers sont à poser sur une plaque isolante. Par la suite, une dalle flottante est utile pour les recouvrir. C’est à l’intérieur de ces tubes que l’énergie circule et se charge du chauffage du logement.

Certes, dans les années 60, les chauffages au sol étaient dotés d’une température assez élevée. Cependant, de nos jours, les modèles se caractérisent par une basse température allant entre 25° à 30°C.

Le chauffage au sol électrique

Ce type de chauffage se distingue par son caractère économique durant l’installation. De plus, il ne requiert pas d’entretien spécifique. Toutefois, le coût de consommations s’avère être plus élevé.

Il est assez captivant sur le plan esthétique. De plus, il est très pratique. Afin de vous accompagner dans votre choix, il serait pertinent d’approcher un professionnel. Vous pouvez notamment vous rendre sur le site ecochauffage.be.

Pour l’installation, il nécessite un câble électrique servant de résistance serpente dans le sol. Puis, cela forme une trame chauffante qui permet de répandre la chaleur de façon uniforme.

Le plancher chauffant fonctionnant à l’eau

Comparé au chauffage au sol électrique, le plancher chauffant à l’eau se présente comme plus coûteux. Néanmoins, il se rentabilise plus rapidement. Afin de garantir le chauffage du sol, il nécessite le recours à une pompe à chaleur ou bien une chaudière. Pour l’installation de ce type de chauffage, le recours à un professionnel est obligatoire.

Par ailleurs, pour assurer que le chauffage fonctionne convenablement et qu’il soit durable, il est de mise de l’entretenir régulièrement. Cela est à effectuer annuellement avec la pompe à chaleur.

Choisir le revêtement

Quel que soit le type de chauffage choisi, il peut être couvert d’un revêtement de sol. Toutefois, il est crucial de respecter les normes établies par le DTU 53.1 ainsi que les notices du fabricant.

Entre autres, si vous allez déposer une moquette, il faudrait éviter la résistance thermique trop importante. Cela est valable pour les autres stratifiés comme les PVC, les plastique, le linoléum, et autres. Pour les parquets massifs, il est de mise d’adopter la pose collée. En effet, la pose flottante à est strictement à éviter.

Il serait plus judicieux d’opter pour le carrelage ou encore les matériaux d’originale minérale comme les marbres. Ils se caractérisent par une faible résistance thermique. Il en est de même pour la céramique, la terre cuite ou encore l’ardoise.

Recourir aux services d’un professionnel

Que ce soit dans le cadre d’une nouvelle construction ou bien une rénovation, il est toujours essentiel de confier l’installation d’un chauffage au sol à un professionnel. En effet, cela est indispensable pour garantir la qualité des travaux. La mise en place du chauffage nécessite l’établissement de tuyauterie en dessous de la chape du béton qui servira de sol pour la pièce.

Toutes les opérations relatives à l’installation nécessitent des expériences et des compétences bien spécifiques. Même lors de l’entretien du chauffage au sol, le recours d’un spécialiste est de mise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *