Chauffage
ventilation mécanique contrôlée

Comment fonctionne une VMC

La ventilation mécanique contrôlée est (VMC) est un dispositif de ventilation qui s’intègre entièrement dans la structure d’un bâtiment. Son rôle est d’assurer le bien-être des personnes qui vivent dans la maison en assurant le renouvellement constant d’air à l’intérieur. Allons à la découverte de cet équipement de bien-être.

Qu’est-ce qu’une VMC ?

Une ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un système motorisé qui permet d’assurer la ventilation de la maison. Son rôle consiste à renouveler et à réguler l’air qui est à l’intérieur d’une habitation, notamment dans les pièces humides. Pour ce faire, elle chasse l’air moins pur de l’intérieur vers l’extérieur pour faire entrer l’air encore pur provenant du dehors.

Il joue donc un rôle très important, mais encore faut-il bien l’installer. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à des professionnels comme ems chauffage pour un travail de qualité.

Le mode de fonctionnement d’une VMC

La VMC est un dispositif mécanique composé de gaines d’évacuation qui sont reliées aux pièces d’eau par des bouches d’extraction. On l’installe dans les pièces humides de la maison (buanderie, salle de bain, WC, cuisine, etc.) pour assurer son bon fonctionner et un renouvellement efficace de l’air. On distingue deux types de VMC :

La VMC simple flux

La VCM simple flux est un dispositif de renouvellement d’air particulièrement adapté aux budgets réduits. Il possède un bloc moteur que l’on installe généralement dans les combles, au niveau de la toiture, et qui est relié aux gaines d’évacuation. Lorsqu’il est en fonctionnement, l’air initialement pollué des pièces humides (humidité et mauvaises odeurs incluses) est aspiré par les bouches d’extraction pour parvenir jusqu’au moteur.

Il est ensuite rejeté à l’extérieur par les bouches d’évacuation. L’air frais présent à l’extérieur pénètre alors directement dans les pièces humides à travers les entrées d’air de la VMC qui sont placées dans les salles de vie (salon, chambre, etc.), au-dessus des fenêtres. La ventilation des pièces est ainsi assurée de manière constante.

La VMC double flux

Le fonctionnement d’une VMC double flux ressemble à celui d’une VMC simple flux. Par contre, celui-ci ne nécessite pas d’installer des entrées d’air en haut des fenêtres pour renouveler l’air. De plus, une VMC double flux possède deux systèmes de gaines, un pour l’air sortant et un autre pour l’air entrant.

Un échangeur thermique est associé aux deux systèmes de gaines. Ainsi, l’air pollué de l’intérieur est aspiré au travers d’un flux, puis filtré pour récupérer les calories encore présentes. Pendant ce temps, l’air frais de l’extérieur est également aspiré via le second flux. L’air frais et l’air traité sont ensuite mélangés. Le mélange d’air, propre et réchauffé, est alors rejeté dans les pièces du logement.

Les avantages d’une VMC

L’installation d’une VMC comporte plusieurs avantages non négligeables. La VMC évacue mécaniquement l’air pollué et l’humidité de la maison, ce qui permet de respirer un air sain à l’intérieur tout en faisant des économies. On peut dire qu’elle contribue au bien-être physique, matériel et financier de la maison. Cependant, un entretien régulier est nécessaire pour assurer son bon fonctionnement et il faut procéder à un nettoyage profond tous les trois ans avec l’aide d’un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *